Pensées

Prendre ses distances pour mieux voir

Les amish et un philosophe informatique ont un point en commun : se retirer est pour eux un moyen de se découvrir et de prendre des décisions plus éclairées.

Il est toujours intéressant de faire dialoguer les idées passées et présentes. Cela nous permet de tirer profit de la comparaison, d’apprendre quelques leçons et de consolider nos points de vue.

Faisons d’abord un saut dans la communauté centenaire des amish et leur vision de la technologie. Selon Jameson Wetmore, qui a étudié leurs pratiques, leur communauté n’interdit pas la technologie ; quand une nouveauté surgit chez les amish, ils observent l’intérêt des gens, la façon dont elle est utilisée et ses effets sur la vie du groupe. Cela leur permet d’évaluer ses impacts sur leurs valeurs et de décider de garder ou non celle-ci. Ils ont également un concept nommé rumspringa ou « faire un tour », qui consiste à donner aux jeunes âgés de 15 à 20 ans la pleine liberté d’aller faire l’expérience du monde extérieur, de se retirer momentanément pour avoir une meilleure perspective sur leur mode de vie avant de décider de s’y conformer pour le reste de leurs jours ou de quitter la communauté pour le monde extérieur.

Regardons maintenant le point de vue, beaucoup plus récent, du « philosophe informatique », auteur et pionnier de la réalité virtuelle, Jaron Lanier, qui n’utilise pas les médias sociaux et affirme que tous devraient s’en passer. Dans cette courte entrevue à Channel 4 news, il parle du pouvoir qu’ont Facebook et Twitter de créer une dépendance, nous encourage à supprimer nos comptes, et adresse ce conseil aux jeunes utilisateurs : « Apprenez à vous connaître, expérimentez. Vous ne pouvez pas vous connaître sans perspective, alors essayez de vous passer des médias sociaux au moins six mois. » Il suppose que tout le monde utilise ces plateformes, et parle d’un genre de rumspringa, ou de l’expérience d’un monde moins connecté favorisant une meilleure connaissance de soi, et qui permet de prendre des décisions plus éclairées et significatives en lien avec ses propres valeurs.

Même si ces deux points de vue renvoient au monde des technologies, ils peuvent aisément être transposés à notre façon de consommer ou au mode de vie que l’on choisit. De quoi souhaiteriez-vous vous retirer momentanément? Sentez-vous le besoin d’aller « faire un tour » pour atteindre la distance nécessaire à une perspective plus claire ?

Partager cet article
Prochain article

Les marques courent-elles à leur perte ?

Aujourd’hui, l’abondance d’information accessible modifie notre relation aux marques. La multiplication des collaborations entre les marques est-elle un moyen de garder le cap sur...
Lire